22 février 2012

Lionnel Luca : On marque la distance

 

NB : Le texte ci-dessous est une position adoptée à l'unaminité lors de la dernière Assemblée Générale de l'Association Etudiants pour un Tibet Libre. Elle n'engage aucune autre association.

............................................

Lionnel Luca : On marque la distance

Bien que les idées politiques de Lionnel Luca, président du groupe « d'études sur le problème du Tibet » à l'Assemblée Nationale, ne datent pas d'hier ; durant ces dernières années et particulièrement ces derniers mois, avec le développement au sein de l'UMP de la « Droite populaire », ses propos publics se sont à la fois radicalisés et médiatisés (voir historique en annexe ci-dessous).
Autant les positions politiques des uns et des autres ne traitant pas de la question tibétaine ne devraient pas nous regarder, autant il devient difficilement tenable (à notre sens) pour les amis du Tibet d'avoir ce type de personne à nos côtés. La cause tibétaine a toujours été multiple et ouverte. Des parlementaires mais aussi sympathisants de tout bords ayant en commun certaines valeurs y sont les bienvenus.
Mais défendre le Tibet ne peut pas se déconnecter de certains principes :
La Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, la solidarité qui dépasse les frontières, la lutte contre celles et ceux qui, à l'autre bout du monde ou au coin de notre rue se font ennemis de la liberté, de la différence. Contre le colonialisme passé et présent, contre la peine de mort.

Hors nous faisons le constat que M. Luca et certains parlementaires du Groupe-Tibet, par ailleurs organisés au sein de la « Droite Populaire » ne partagent manifestement pas ces valeurs, et se retrouvent au centre de polémiques qui associent leurs noms et leurs fonctions à l'homophobie, la xénophobie, le révisionnisme pro-colonial, la tentative de rapprochement avec l'extrême droite. Nous ne voulons pas que la cause tibétaine y soit associée par ricochet. Pas plus que nous ne voulons servir de caution « morale », « humaniste », « généreuse » à ces individus et leur courant de pensée. C'est pourquoi nous croyons qu'il est temps de tracer une ligne. A l'heure où les idées d'extrême droite connaissent une nouvelle jeunesse, nous tenons à marquer publiquement la distance avec M. Lionnel Luca.

 

Il ne s'agit pas de déclarer qu'être pro-tibétain c'est être de tel ou tel courant de pensée. Nous avons une action politique, mais pas une action partisane. Nous n'avons bien sûr pas à  remettre en cause sa légitimité de député (c'est l'affaire des électeurs de sa circonscription). En tant qu'association nous n'avons pas à indiquer aux députés comment s'organiser en groupe parlementaire. Que nous reste-t-il alors ? Marquer la distance. Tout simplement.

Ce que nous voudrions ? Un groupe parlementaire consacré au Tibet mené par des parlementaires animés d'une sincère sympathie pour la cause tibétaine et ses valeurs, qui ne soient pas au centre de polémiques allant à l'encontre de ces mêmes valeurs.

L'actualité au Tibet est très sérieuse et mérite une attention particulière des élus. Une attention collective et sérieuse où le "politiquement incorrect" n'a pas sa place.

Quelques soient, pour chacun de nous, nos positions politiques, multiples, diverses, parfois peut être même antagonistes, nous affirmons avec clarté qu'en tant qu'organisations de soutien au Tibet et à la liberté des tibétains, en tant qu'organisations de défenses des droits de l'Homme, nous sommes animés de valeurs communes avec lesquelles il est hors de question de transiger.

Le mouvement pro-tibétain compte en son sein des homosexuelLEs, des féministes, des immigréEs et enfants d'immirgéEs, des bi-nationnaux, des historiens, des individus qui pensent avoir le droit de ne pas aimer la marseillaise et qui pensent que Setif en 1945 n'était pas un village-club, des pacifistes qui ne pensent pas que faire la guerre fasse de vous « un homme », des antiracistes qui pensent qu'organiser un apéro « saucisson-vin rouge » à l'assemblée n'est pas une « blague » mais bien un clin d’œil sulfureux aux identitaires.» 

Vive le Tibet Libre, Vive les droits de l'Homme, Vive la solidarité internationale !

A bas les guerres, à bas le colonialisme, à bas toutes les oppressions !


...........................................................

Annexe

Historique (non-exhaustif) des propos et positions « polémiques » de M. L. Luca

Pro-peine de mort



Colonisation et mémoire historique

Lionnel Luca avait déclaré en décembre 2005 que sans « la colonisation, ni Léon Bertrand ni Azouz Begag ne seraient ministres de la République française ». Le député avait également affirmé que « ceux qui aux Antilles font toutes sortes d'amalgames avec l'esclavage ne crachent pas sur le RMI des anciens colonisateurs ».

http://www.liberation.fr/politiques/0101550947-colonies-un-depute-ump-tacle-les-ministres-trop-bronzes

En avril 2010, Lionnel Luca accuse le film Hors-la-loi, un long-métrage de Rachid Bouchareb sur la guerre d'Algérie, de manichéisme et de « falsification historique ». Le député qualifie le film de « négationniste », d'« anti-français » et l'accuse de livrer « une vision hémiplégique de l'Histoire », condamnant au passage l' « irresponsabilité » du réalisateur. Lionnel Luca, qui n'avait pas vu le film, se verra attribuer quelques jours plus tard le premier prix de la « Bêtise avec un grand C », une récompense décernée à l'unanimité par la SACD « visant à honorer ceux qui, en toute méconnaissance de cause, prendront dorénavant l'initiative de tenter de limiter la liberté d'expression en s'attaquant publiquement à des œuvres sans les avoir lues ou vues ».

http://www.sacd.fr/Lionnel-Luca-premier-laureat-du-nouveau-prix-Betise-avec-un-grand-C.1605.0.html

http://next.liberation.fr/cinema/0101634194-polemique-autour-du-film-de-bouchareb-hors-la-loi

http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/emmanuel-berretta/le-depute-lionnel-luca-en-guerre-contre-le-film-hors-la-loi-07-05-2010-452497_52.php

Ce même film avait provoqué des manifestations au sein de l'extrême droite

http://droites-extremes.blog.lemonde.fr/2010/09/21/qui-est-a-lorigine-des-manifestations-contre-le-film-hors-la-loi/

Le 5 mai 2006, quelques jours avant la première commémoration de l'abrogation de l'esclavage le 10 mai, un groupe de députés UMP mené par Lionnel Luca demande l'abrogation de l'article sur l'enseignement de l'esclavage. Ces parlementaires justifient leur demande « au titre du parallélisme des formes et par souci d'égalité de traitement » suite à l'abrogation de l'article 4 de la loi du 23 février 2005 qui mentionnait un rôle positif de la colonisation (Wikipédia et http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article1296 )


Discours pro-guerre en Afghanistan, anti-éxilé et sexiste (« la guerre fait de vous un homme »)

«Je trouve indécent qu'on s'apitoie sur leur sort quand nos soldats se battent pour leur liberté (...). S'ils étaient des hommes, ils se battraient pour leur liberté sur leur territoire. » L'auteur de cette phrase s'appelle Lionel Luca. Il est député de la République française, la patrie des droits de l'homme. Et ceux qui ne « seraient pas des hommes », ce sont les migrants afghans récemment expulsés.

http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Calais/Bonjour/2009/10/25/article_si-c-est-un-homme.shtml

Autre « dérapage » sexiste :

« «Vous pouvez nous appeler la droite dure ou la droite de fer. Ce qui est sûr, c’est qu’on n’est pas des invertébrés, des émasculés. On a des discussions d’hommes. Enfin… même avec les femmes.»

http://www.liberation.fr/politiques/01012350743-au-sein-de-l-ump-la-droite-populaire-prend-racine


Remise en cause de la bi-nationalité « pour certains »

«Sur la binationalité, on aurait pu ouvrir un débat, de façon à ce qu’elle soit à géométrie variable. Autant il est normal que des citoyens européens puissent avoir une double nationalité, autant on peut s’étonner que ceux qui ont été colonisés veuillent à tout prix conserver la nationalité de leur colonisateur» ajoute-t-il «sans vouloir stigmatiser personne».

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/07/04/97001-20110704FILWWW00514-info-figaro-lionnel-luca-quitte-son-poste-a-l-ump.php


Organisation d'un apéro « sauccisson-vin rouge » faisant clairement écho à l ' « apéro saucisson-pinard » de groupuscules de l'extrême droite radicale (Bloc Identitaire, etc...)

http://droites-extremes.blog.lemonde.fr/2011/07/11/quand-les-durs-de-lump-sinspirent-du-bloc-identitaire/

Lionnel Luca aura beau déclarer que c'était un  « canular » et « le plus beau piège de l'été (...) pour être sûr que l'on parle de nous ». Cela n'en demeure pas moins une initiative faisant un sympathique échos aux groupes racistes pré-cités.


A pris fait et cause pour René Galinier dans l'affaire du même nom.

De même que plusieurs partis d'extrême droite, il de mande la libération de celui qui a blessé par balles deux femmes qui s'étaient introduites à son domicile dans des circonstances qui laissent sceptiques le parquet quant à la constitution de la légitime défense.

http://droites-extremes.blog.lemonde.fr/2010/09/13/le-retour-du-comite-dentraide-pour-les-prisonniers-europeens/


Assimile la théorie du Genre à une défense de la pédophilie et la zoophilie :

Sur M6, le député UMP des Alpes Maritimes, Lionnel Luca a ainsi tenu les propos suivants: « Ce qui est grave, c’est que cette théorie, sous couvert de reconnaître différentes identités sexuelles, veut légitimer à terme la pédophilie, voire la zoophilie puisque ceux qui le revendiquent aux États-Unis défendent l’amour pour les jeunes enfants ».

http://yagg.com/2011/09/03/theorie-du-genre-dans-les-manuels-scolaires-pour-lionnel-luca-on-veut-legitimer-la-pedophilie/

Soutien a Christian Vanneste dans une récente polémique sur  la déportation des homosexuels

http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/02/15/homophobie-cope-promet-des-sanctions-contre-vanneste_1643471_1471069.html

Interrogé par le site d'extrême droite, Nouvelles de France, le député Lionnel Luca a assuré que les membres de l'UMP avaient "le droit de s'exprimer". "J'espère que notre mouvement ne va pas tomber dans le panneau que lui tend Gaylib. Ce lobby opère une véritable chasse aux sorcières au sein de l'UMP…", a poursuivi M. Luca, affirmant qu'il était "hors de question"  d'exclure M. Vanneste de l'UMP.

M. Vanneste sera défendu sur les même bases par le journal d'extrême droite Minute. Ne pas voir que M. Vanneste, déjà condamné pour ses propos homophobes par la justice essayait à travers ses propos de flatter un électorat homophobe, parler de "Lobby Gay", nous en dit long sur l'affaire.

On notera que M. Luca, alors que le Tibet est sous haute tension et soumis à une répression féroce prend le temps de donner une interview à un site d'extrême droite. On voit ses priorités.

D'une façon générale, son collectif « Droite Populaire » dont il est un des leaders a collectivement et officiellement:

-soutenu Eric Zemmour, polémiste médiatique poursuivi pour diffamation raciale et condamné pour provocation à la discrimination raciale

http://www.20minutes.fr/societe/672603-societe-eric-zemmour-reconnu-coupable-provocation-discrimination-raciale

-salué (comme le Front National) l'approbation par les Suisses d'un durcissement du renvoi des étrangers délinquants

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20101129.OBS3853/renvoi-des-delinquants-etrangers-des-deputes-ump-saluent-le-vote-suisse.html

 

Posté par ETL blogger à 17:16 - - Commentaires [5] - Permalien [#]


Commentaires sur Lionnel Luca : On marque la distance

    Bien joué !

    Bonne initiative, il ne faut pas laisser la lutte de libération nationale d'un pays aux mains d'un arriviste qui flirt avec l'extrême-droite par idéologie anticommuniste.
    Lionnel Luca soutient le Tibet comme Le FN était contre la guerre en Irak : pour de mauvaises raisons, au nom d'idées fumeuses.
    Tout mon soutient !

    Posté par Antifa for Tibet, 05 juillet 2012 à 11:33 | | Répondre
  • Quelle raclure

    Quelle raclure ce Luca ! 2 "N", c'est trop de "haine" pour un seul "Lionnel".
    Il cumule vraiment tout ce qui a fait de l'UMP ce qu'elle est de pire aujourd'hui.

    Posté par Solange, 17 juillet 2012 à 13:34 | | Répondre
  • Et ça continue

    Je l'avais pas vu celle là. Après avoir traité Valérie Trierweiler de Rottweiler, un nouveau "dérapage" sexiste et réactionnaire du triste-sire sur Twitter:

    "Quand on n'est pas divorcée et qu'on vit maritalement avec le Président de la République on est la 1ère Dame ou la 1ère Maîtresse ?"

    http://www.20minutes.fr/politique/972267-twitter-politiques-tournent-sept-fois-pouce-avant-tweeter-autres

    Maîtresse ramenant la compagne du président à une simple relation sexuelle. Et cette exigence dissimulée d'un autre âge qui voudrait que le président soit forcément marié...Pfff
    Sexistes, machistes, hors de nos vies !

    Vraiment la cause Tibétaine (ou n'importe quelle autre cause humaniste) n'a pas besoin de gens comme lui. Tout comme Kouchner ou BHL,dont il est un peu le "vieux cousin beauf". Pourquoi ces politicards se sentent obligés d'instrumentaliser de justes combats à leur profit ?

    Posté par Patricia, 22 juillet 2012 à 14:13 | | Répondre
  • Et un peu d'antisémitisme pour compléter !

    Un article sur un blog de Médiapart nous révèle même un "dérapage" qui pourrait bien être de l'antisémitisme à moitié "codé" :
    http://blogs.mediapart.fr/blog/albert-herszkowicz/270412/lionnel-luca-antisemite-et-sexiste

    "Le caractère sexiste et vulgaire des attaques du député UMP Lionnel Luca contre Valérie Trierweiler et Fadela Amara, puis les excuses embarrassées des dirigeants de la droite à propos de la compagne de François Hollande, ont fait passer au deuxième plan son agression antisémite contre Martin Hirsch.

    Il a déclaré lors du même meeting de soutien à Sarkozy : "J'ai été le premier à le dénoncer. Martin Hirsch et sa tête de bon apôtre, finalement c'est Judas qui appelle à voter Hollande" Or la « trahison de Judas » est l’accusation antijuive la plus ancienne de la tradition catholique. C’est elle qui justifiait la condamnation des Juifs comme « peuple déicide », annulée seulement lors du concile Vatican II en 1962.

    Lionnel Lucca manie habilement le langage codé que l’on retrouve notamment au Front National (voir Le Pen : l’antisémitisme jusqu'au bout.)

    Ainsi il qualifie lui-même son regroupement de la Droite Populaire de «garde de fer du sarkozysme»

    Cette appellation bizarre est une référence à la « Garde de fer » de Roumanie, pays dont Luca est originaire.

    La Garde de fer (en roumain : Garda de Fier) est un mouvement nationaliste, xénophobe et antisémite qui sévit dans le royaume de Roumanie entre 1927 et le début de la Seconde Guerre mondiale, durant laquelle elle participa aux persécutions antisémites. Le nom officiel du mouvement était « Legiunea Arhanghelului Mihail » ("Légion de l'Archange Michel"), d'où le nom de « Légionnaires » et de « Mișcarea Legionară » ("Mouvement légionnaire") adopté par ses adhérents (voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Garde_de_fer)"

    Ainsi ce mec place des billes dans tous les courants craignos à coup de références ou d'humour douteux (technique classique à l'extrême droite). Il faut vraiment dénoncer sans relâche ce genre de petites phrases qui se veulent "politiquement incorrectes" mais qui ouvrent la porte aux idéologies haineuses. Qu'il "soutienne" le Tibet, la Tchétchénie ou les indiens Yanomamis ne change rien à l'affaire !

    Posté par Joanne, 26 juillet 2012 à 00:56 | | Répondre
  • Si il n'avait pas encore compris le message :

    Voilà une déclaration signée de diverses assoc pour le Tibet qui mets les choses au clair :
    http://etlfreetibet.canalblog.com/archives/2012/07/26/24777805.html?t=1343386198245#c50879237
    Allez zou c'est plié !

    "La peine de mort, la xénophobie, la colonisation, le sexisme ou toute autre forme de discrimination ne figurent pas au programme des amis du Tibet."

    Le gros machiste qui aime les "discussions d’hommes" n'a plus qu'à retourner au barbecue des beaufs (c'est l'été !) pour deviser avec ses collègues sur le bon temps des colonies, les bienfaits de la guerre en Afghanistan et ces "salauds de gauchistes". Le tout autours d'un apéro "saucisson-vin rouge" bien sûr (c'est tellement drôle "le plus beau piège de l'été"). Peut être se joindront Kouchner et BHL, quoique ceux-ci ont sentit le vent tourner et ont sûrement honte du "cousin beauf" (@patricia : bien trouvé, j'adore !)

    Posté par Solange, 27 juillet 2012 à 13:12 | | Répondre
Nouveau commentaire