29 mars 2012

Hu Jintao en Inde : manifestations et répression

in the land of Gandhi Tenzin Tharchen (Photo : Tenzin Tharchen)

Une seconde journée marquée par des actions et manifestations réprimées aujourd'hui à New Delhi, en Inde, à l'occasion de la présence du président Chinois Hu Jintao. Les forces de police ont ainsi procédé à des interpellations systématiques et effectuent des arrestations préventives. Plus de 250 tibétains ont été emprisonnés. Tsewang Rigzin, le président du Tibetan Youth congress a été interdit de séjour en Inde et refoulé aux États-Unis juste après son arrivée à l'aéroport international Indira Gandhi de New Delhi. Malgré cela, les militants tibétains ont bravé les restrictions et ont effectué diverses actions.

Au moins 11 militants supplémentaires de Students for a Free Tibet-India et dul Tibetan Youth Congress, ont été arrétés suite à une manifestation et une action sur une passerelle prêt du Taj Palace Hotel aucours de laquelle a été déployée une banderole.

bannerhangindia2

La Police et l'armée indienne adoptent une attitude extrêment répressive envers la communauté tibétaine durant la présence du président chinois au sommet économique des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud). La tension est à son comble après l'annonce hier de la mort de Jamphel Yeshi, qui s'était immolé le 26 mars.

Dans le même temps, on a appris la mort de Lobsang Sherab moine 20 ans, immolé au Tibet à Cha, préfecture de Ngaba. Il est décédé sur place. Les Tibétains ont tenté de récupérer le corps mais les forces chinoises sont intervenues pour les en empêcher, ce qui à provoqué la colère des Tibétains. On compte désormais 31 immolations à l'intérieur du Tibet depuis 2009.

Photo et vidéo : Students for a Free Tibet-India

 


Commentaires sur Hu Jintao en Inde : manifestations et répression

Nouveau commentaire