14 mai 2012

La Chine ferme une école-orphelinat tibétaine dans l'Amdo

Dharamsala, 14 mai : Les autorités chinoises de la région de Lhu Chu (Amdo), à l'Est du Tibet ont fermé de force un orphelinat tibétain et ont arrêté deux de ses enseignants. 

Des sources en exil révèlent que cette école mettait un point d'honneur à enseigner strictement la langue et la culture tibétaine, ce qui est la raison des actions injustifiées des autorités chinoises.  

"La Chine a fermé l'orphelinat "Gangjong Sherig Shedhe Woekar Ling" au début de ce mois et arrêté deux de ses enseignants" a déclaré à Phayul  Lobsang Sangyal, un moine en exil ayant des contacts dans la région.
"Cette école était bouclée pour avoir donné la priorité à la langue et la culture tibétaine au lieu de la langue chinoise et sa propagande" ajouta Sangyal.

L'orphelinat avait une cinquantaine d'élèves, tous orphelins ou ayant perdu un parent, des région alentours.
L'année dernière, le principal de l'école, Atsun Tsundue Gyatso, avait été arrêté par les autorités chinoises. Son arrestation faisait suite à l'écriture d'un livre sur l'Histoire du Tibet et la situation actuelle. Sa situation et son état de santé demeurent inconnus à ce jour.
Face à la défiance causée par l'expression identité tibétaine, avec une vague d'immolations et de protestations massives, les monastères, écoles et autres institutions éducatives gérées par des tibétains ont été régulièrement la cible des autorités chinoises. Le mois dernier, celles de la région de Karzde (Est du Tibet) ont fermé une demi-douzaine d'écoles tibétaines anciennes" Khadrok Jamtse Rokten"  et arrêté deux des principaux professeurs les plus éminents. Après la fermeture de l'école, les autorités ont décrété des consignes strictes contre toute tentative de ré-ouverture et ordonné aux parents d'envoyer leurs enfants dans les écoles gouvernementales.


Cette année en mars, environ 700 élèves tibétains à Rebkong ont organisé une manifestation d'ampleur appelant à la liberté de parler et apprendre leur langue, après que les autorités chinoises aient fournit des livres en chinois. En octobre 2010, des milliers d'élèves de la même région ont marché dans les rues, protestant contre la décision du gouvernement chinois de remplacer le tibétain par le chinois comme langue officielle pour l'instruction secondaire dans les écoles tibétaines.

 

Source et photo : Phayul


Commentaires sur La Chine ferme une école-orphelinat tibétaine dans l'Amdo

Nouveau commentaire