01 juillet 2012

Manifs à Hong-Kong : visite mouvementée du président Chinois Hu Jinato

Car il est des lieux en Chine où l'on peut manifester et brandir des drapeaux tibétains...

Hong-Kong, îlot de liberté au sein de la Chine (grâce au fameux "un Pays deux systèmes") est en ce moment particulièrement agité par des manifestations contre a venue du Président chinois Hu Jintao. En effet, si l'autonomie et la liberté de l'ancienne colonie anglaise est théoriquement assurée jusqu'en 2047, Pékin semble ressérer de plus en plus l'étau autoritaire (voir Quinze and après la rétrocession, Hong Kong voit rouge ).

Quelques jours après la révélation de menaces sur la liberté de la presse et l'influence de Pékin sur le grand journal anglophone de Hong Kong, le South China Morning Post (voir l'article sur Rue89), la venue d'Hu Jintao pour les commémorations officielles du 1er Juillet (date de la rétrocession de Hong-Kong à la Chine) se fait sous haute tension :

Hier une première manifestation a rassemblée plusieurs centaines de personnes, dont des membres de SFT Taïwan :

SFT a hong kong Tibet

Photo : SFT-Taïwan

Des citoyens Hong-Kongais brandissaient des drapeaux tibétains, certains criant "Le Tibet devrait être indépendant !"

Aujourd'hui ce sont des milliers de personnes qui convergent pendant plusieurs heures

Photo de @ptreporter :

hong kong Freedom unnfft (photo de UNFFT)

Beijing fuck of Hong Kong 7 1 12

 

La manifestation se poursuit et vit en direct sur Twitter avec le Hastag #HK71 (pour Hong-Kong 1er Juillet)

 

"Est-ce que le peuple Hong-Kongais se soucie de son avenir ? Oh que Oui !"  Photo : @webwednesday

https://p.twimg.com/Awt8mLtCAAAV-_b.jpg
photo via @huaizhao


Ambiance...Hier la police de Hong Kong embarquait un journaliste qui voulait poser une question à Hu Jintao sur son sentiment sur les manifestations des Hongkongais chaque année, à l'occasion de l'anniversaire du massacre de Tienanmen.
D'après les messages twitters de journalistes occidentaux travaillant en Chine, aucune image de ces manifestations n'a été diffusée sur la chaîne nationale d'informations CCTV. 

Saluons la tenacité et la soif de liberté des citoyens de Hong-Kong !

Partout où les dirigeants chinois voudront restreindre la liberté, ils trouveront des opposants, ils trouveront des activistes de Students for a Free Tibet.

Démocratie en Chine !

Liberté pour le Tibet !

 


Commentaires sur Manifs à Hong-Kong : visite mouvementée du président Chinois Hu Jinato

Nouveau commentaire