16 février 2010

Nouvelles manifestations au Tibet

Sur phayul.com
et tibetan.fr

Le nouvel An Tibétain 2137, l'année placée sous signe du Tigre de fer est marqué par une manifestation dans la région tibétaine d'Amdo Ngaba.

L'auteur de cet article est de Monsieur Kalsang Rinchen, journaliste à Phayul.com et traduit par Thupten Gyatso de France.

Selon une source proche de la Région de Ngawa basée à Mundgod, Karnataka, dans le sud de l'Inde. le 15 février 2010.

Au premier jour de nouvel An, environs 400 Tibétains ont effectué une sitting en signe de protestation et cet acte de résistance tibétaine s'est produit entre les manifestants tibétains et "la force de la sécurité chinoise" dans la Préfecture autonome tibétaine de Ngaba.

Les Tibétains se sont assis au Square du marché principal de la ville Ngaba et ils ont mangé juste de la  Tsampa afin de symboliser ce nouvel An tibétain sous le signe de deuil, d'après l'information fournie par le "Comité de la coordination d'Urgence" de la monastère de Kirti en exil.

 

Au début, les moines et les civils tibétains ont dit une prière collective et puis ils ont lancé de la Tsampa dans l'air en mémoire des Tibétains tués en 2008, à travers tout le Tibet. Les moines ayant participé à ce rassemblement seraient originaire des deux monastères suivants: de Kirti et de Sey.

 

Comme la tension allait monter très vite d'un cran, un certain Monsieur Duedul Trulku, chargé des Affaires religieuses de monastère de Kirti serait venu sur le site de manifestation pour demander aux manifestants tibétains de rentrer chez eux afin d'éviter des incidents. Son appel au calme n'a reçu aucun écho. Le soir un peu plus tard, les autorités locales ont demandé aux moines de monastère de Kirti de revenir dans leurs quartiers mais d'autres moines et les civils se sont joint à ces manifestations.   

les soldats chinois ont confisqué des téléphones portables appartenant aux personnes qui auraient filmé ou pris des photos de manifestations. Malgré les restrictions de la sécurité chinoise, la tension commençait à gagner la foule depuis la veille, lors de la cérémonie spéciale consacrée pour la fin de l'année précédente, c'est à dire le 29 février. 

Au moment où cette information est en train de circuler sur internet, l'armée chinoise bloque les routes menant sur le site des manifestations aux personnes venant d'autre régions pour qu'ils ne puissent pas rejoindre les manifestants de Ngaba.

“les Tibétains de la région de Ngaba ont fait comprendre au gouvernement chinois que cette année, ils ne fêteraient pas le nouvel An tibétain, comme c'était des souhaits des autorités chinoises de faire fêter le nouvel An tibétain en grand pompe", mais les Tibétain veulent rendre un hommage aux Tibétains qui ont offert leurs vies pour le Tibet, selon Tenzin Choeying, président de l'antenne indienne "Student for Free Tibet".

Tenzin Tsundue, un activiste tibétain pour l'indépendance du Tibet a dit que la manifestation à Ngaba, " est une démonstration concrète de la résistance tibétaines de l'intérieur du Tibet et c'est une aussi manifestation de la solidarité et du respect aux Tibétains qui ont donnés leurs vies en abandonnant leur demain au profit d'aujourd'hui".

ÉTUDIANTS POUR UN TIBET LIBRE TIENT A AFFIRMER UNE FOIS DE PLUS SA SOLIDARITÉ AVEC LES TIBÉTAINS "DE L'INTÉRIEUR" QUI BRAVENT L'AUTORITÉ ET LA RÉPRESSION CHINOISE POUR DÉFENDRE LEUR LIBERTÉ ET LEUR CULTURE. NOUS SERONS DANS LA RUE LE 10 MARS POUR SOUTENIR CETTE LUTTE, COMME TOUS LES ANS, EN TENTANT DE NOUS FAIRE ÉCHO DE CE COMBAT AUX COTÉS DES TIBÉTAIN-ES EXILÉS EN FRANCE.


A BAS LA RÉPRESSION !
ARMÉE CHINOISE HORS DU TIBET !
VIVE LE TIBET LIBRE ET INDÉPENDANT !
RANGZEN !



Commentaires sur Nouvelles manifestations au Tibet

Nouveau commentaire